top of page

Le nouveau-né : Les soins à prendre pour le début de sa vie.

Dernière mise à jour : 19 janv. 2022

"L'enfant, en utilisant tout ce qu'il trouve autour de lui, se façonne pour l'avenir."


Nous avez mis au monde un petit Prince ou une petite Princesse qui savait vous monter sa présence dans votre ventre, en tapant du pied ou en se positionnant dans votre ventre dans quelquefois des postures inconfortables.


La voilà ou le voilà désormais, près de vous et il grandit de jour en jour.

Maria MONTESSORI nous indique que même si nous ne voyons rien, en choisissant de rester observateur de notre enfant (ce qui suppose de ne faire que l’observer), nous allons nous rendre compte qu’il fait des progrès de jour en jour.


Bien qu’il nait dépendant de l’adulte, il sait déjà s’exprimer à haute voix pour exprimer par ses pleurs sa fatigue ou sa faim.

Son épanouissement se fait d’abord à l’intérieur du corps : L’enfant s’adapte au milieu dans lequel il évolue avec sérénité et sans répulsion car il se sait en sécurité avec sa maman.


Il chemine doucement et sûrement vers son indépendance et découvre seul le monde dans lequel il vit : il absorbe les habitudes de vie de son environnement qu’il va faire siennes.

Il développe d’abord et en premier lieu ses sens.


Bien que son corps soit les premiers mois sans mouvement, il absorbe les impressions par ses sens et construit une activité psychique.


Même si sa vue n’est pas les premières semaines établie, l’enfant perçoit la lumière et les contrastes. Et il observe ce qui l’entoure et absorbe tout autour de lui non seulement les choses de façon photographique mais aussi de façon psychique par le biais de ses autres sens, de ses émotions et d’impressions très profondes.


C’est la raison pour laquelle notre tâche d’éducateur est de veiller à ce qu’il se transforme en harmonie avec le milieu dans lequel il vit et s’adapte.

Car même si son sommeil est important, il ne veut pas rester de longues heures enfermé dans une chambre réservée et hygiéniquement parlant adaptée à lui.

Il veut faire partie du monde, il veut être allongé de façon inclinée pour ne pas avoir à fixer seul le plafond. Il veut voir ce que nous faisons, entendre ce que nous disons.

Et même s’il n’est pas encore conscient de ce qui l’entoure, il sera rassuré, entouré et captera des impressions qu’il l’aideront dans la croissance.



Alors dans ses premiers mois, juste apprécier d’observer ses yeux : regarder où il pose son regard, sur des éléments qu’il aime ou qui suscitent son intérêt. Il écoute le monde et les activités au tour de lui.

Et s’il vient à pleurer au-delà des temps de repas ou de sommeil, c’est qu’il vit la solitude.

A nous donc de lui permettre de rentrer dans notre monde et notre micro-société.


Il s’agira pour nous de nous poser à terre prés de lui pour lui lire des livres, lui présenter des jouets ou hochets adaptés à son âge, lui parler en lui présentant régulièrement des cartes de nomenclatures en noir et blanc.


Finalement, prendre soin d’un enfant pourrait être simple si nous savions regarder, l’observer et attendre de lui qu’il nous guide.

Cela suppose à chaque instant d’oublier notre posture d’adulte et notre rythme ou nos activités qui nous gouvernent pour nous consacrer entièrement à lui.


Mais je vous sais déterminé sur ce chemin d’évolution ou ensemble éducateur et enfant, vous allez trouver ensemble le moyen de vous adapter l’un à l’autre.

Sophie COLAS, Gestionnaire

Comments


bottom of page