top of page

Quand la sécurité apporte confiance ...

"L'enfant est un individu unique : pour apprendre il doit se sentir accepté, aimé en sécurité et acteur d'un environnement qui l'encourage, le nourrit, le soutient. "Maria MONTESSORI


Ces dernières semaines ont été marquées par des problèmes de sécurité au sein de mode d'accueil en France et ailleurs : décès d'enfant ou sortie des lieux sans surveillance. Alors que le mot d'ordre dans les structures d'accueil est d'abord la sécurité puis vient le confort et l'hygiène.


La sécurité est essentielle, que dis-je nécessaire car rappelons nous que les enfants que nous prenons en charge sont considérés comme des êtres fragiles et non autonomes. De ce fait, les professionnelles ont une lourde responsabilité quand elles prennent le relais auprès des parents.

CE sont des parents qui nous font confiance et qui croient en un projet éducatif et pédagogique que nous réactualisons tous les ans.


Cette sécurité suppose d'abord une sécurité physique :

- L'entrée dans le bâtiment suppose de passer par un portail puis une porte sécurisés dont les entrées sont validées par une professionnelle qui aura au préalable identifié le parent pour lui permettre de venir chercher son enfant.

- Sécurité physique renforcée via la création de protocoles divers et variés qui vont protéger les enfants dans le cadre d'un PAI, d'une intrusion, d'un risque d'incendie ou de toute autre rencontre de situations ou d'incident : préparation d'un biberon, prise de température, nettoyage plaie, etc...

Chacun des protocoles décrit la marche à suivre en fonction de la situation rencontrée, toujours pour sécuriser l'enfant et inviter la professionnelle à suivre une trame bien précise en cas de stress.

Mais cette sécurité que nous devons apporter à l'enfant est aussi physique et surtout affective. L'affectif doit tenir une place dans chacun des gestes du quotidien de l'enfant. Même si la maman conserve l apriorité de l'attachement, les professionnelles, quant à elles, participent à sa niche affective et sensorielle. Elles constituent, comme le précise Boris CYRULNIK, dans son livre de la petite enfance, une constellation d'étoiles dont la plus brillante sera celle de la maman.

Mais l'enfant se forge grâce à ces attachements et construit :

* Sa confiance face au monde qui s'ouvre à lui

* Sa sécurité nécessaire pour pendre des risques et s'aventurer dans la découverte du monde, l'exploration des savoirs et la recherche d'apprentissages.


Plus le mode d'accueil est stable, accueillant, affectueux et sécurisant, plus il permettra à l'enfant de s'épanouir et d'éprouver le plaisir de découvrir le monde.

L'enfant choisit parmi les professionnelles souvent celle qui lui apportera disponibilité, sécurité, attachement : "Si les professionnelles s'attachent à l'enfant, l'attachement est contagieux et l'enfant va s'attacher à elles."


Aimer son métier dans la petite enfance est donc une priorité aujourd'hui. Nous sommes loin des modes de garde où il ne s'agissait que de garder l'enfant. Le monde de la petite enfance suppose du don de soi, de l'altruisme. Ces qualités sont essentielles et nécessaires pour permettre à l'enfant de bénéficier d'un accueil de qualité où les professionnelles participent à son éducation. Mais cette éducation suppose attention, affection, organisation et propositions. Il s'agit en effet pour ces professionnelles que nous sommes de devenir, comme le disait Maria MONTESSORI, de véritables accompagnatrices bienveillantes et de tous les instants pour qu'ils puissent trouver eux-mêmes le chemin de leur éveil et leur épanouissement par le biais de leurs explorations, expérimentations, apprentissages.

Même si le mode d'accueil de la petite enfance doit apporter une dimension affective forte pourvoyeuse de sécurité et de confiance, il vous appartient en tant que parent d'opter pour celui qui fera écho chez vous au niveau aussi affectif : les émotions parlent d'elles-mêmes. Même si le message est subjectif, le message est clair et limpide quand au choix du mode d'accueil que vous choisirez pour votre enfant.


Sophie COLAS

Educatrice et Gestionnaire


Comments


bottom of page